• José Dorval

     

    José DorvalJosé Dorval est né à Namur.

    La musique le conquiert dès son plus jeune âge.

    En même temps que ses humanités qu'il accomplit à l'Athénée Royal François Bovesse à Namur, il suit les cours au conservatoire de la ville. Il en sort nanti d'un premier prix avec Grande Distinction et obtient la médaille du Gouvernement pour le piano et l'orgue ainsi que le titre de lauréat du concours national de musique Pro Civitate.

     

    Il poursuit sa formation à l'I.M.E.P. (Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie) à Namur où il décroche le diplôme de Lauréat en Piano avec Grande Distinction (premiers prix de solfège, d'histoire de la musique, de musique de chambre, de piano avec le diplôme de pédagogie musicale).

    Après un cycle de cinq années dans différents Conservatoires Royaux de Musique de Belgique, il obtient un premier prix d'orgue (d'emblée), d'écriture musicale (écrite et pratique), ainsi que le diplôme supérieur d'orgue.

    Sa personnalité de musicien est marquée de manière décisive par la rencontre du pianiste André Dumortier, Prix Eugène Ysaïe en 1938, ainsi que de l'organiste international, Hubert Schoonbroodt.

    Il est titulaire de l'orgue de l'église Notre-Dame de l'Assomption à Bouge (orgue d'esthétique baroque allemande) durant 25 années.

    De juin 1996 à février 1999, il est directeur musical de l'Ensemble Vocal et Instrumental Le Laetare de La Louvière, qui compte 45 musiciens et 80 choristes. I
    l  conduit de grands solistes internationaux comme Véronique Solhosse, Michel Larue, Ronald Van Spaendonck, Annick Van De Walle, Claire Lagasse,

    De septembre 1998 à juin 2001, il est détaché des fonctions de professeur au poste de directeur de l'Académie de musique et des Arts parlés de Courcelles.

    Il donne des récitals d'orgue en Belgique : Namur, Charleroi, Stavelot (Festival d’Orgue), Courtrai (Festival d’Orgue), Mouscron, Walcourt, Bastogne, Bruges (Couvent anglais), Jette (Festival d’orgue),... et à l'étranger : Paris (Saint Merry), Grand-Bornand, Genève, Luxembourg, etc.

    Dans le cadre de l'édition 2006 du Festival d'Orgue de Courtrai, le jury lui a décerné un Prix à l'unanimité concernant la meilleure interprétation de l'oeuvre imposée : Out of darkness into light, Sept manières pour l'orgue d'André Laporte (1931).

    Actuellement, s'il s'avoue très indépendant et en dehors de tout courant. Il aime avant tout partager sa passion pour l'orgue et pour la musique en général.

    Professeur de formation musicale à l'Académie de Musique et des Arts Parlés de Couillet, professeur chargé de cours d'accompagnement et également de formation musicale à l'Académie de musique et des Arts parlés d'Enghien, outre ses récitals d'orgue, il effectue des enregistrements, et pratique avec beaucoup de passion la direction de chœur. Il fonde l'Ensemble vocal Musique Eternelle, un chœur de chambre dont le répertoire est la Musique Sacrée.

    Depuis Pâques 2010, il est titulaire de l'orgue de l'église du Sacré-Coeur (Saint-Servais, Namur).

    (Source : Site de José Dorval)

     

    José Dorval

    José Dorval à l'orgue Klais (1832) du Collège Saint-Augustin d'Enghien

    Fanfare de Jacques-Nicolas Lemmens

    24 mars 2013 - Concert 50e anniversaire de l'Académie de musique d'Enghien

     

    Site Internet de José Dorval