• Newsletter

     
     
     

    NEWSLETTER

     

    Une nouvelle saison musicale commence.
    Alors que peu à peu,  les feux des festivals d'été s'éteignent, d'autres entament la saison 2016/2017, avec en perspective, la promesse de riches moments musicaux et artistiques.
    Nous aurons le plaisir dès ce mois de septembre, de vous informer régulièrement, par une newsletter, de nos activités, mais aussi de vous conseiller divers concerts ou spectacles, ainsi que de vous faire part de nos choix musicaux et littéraires. 

     
    Newsletter

    Grand événement pour la ville d 'Enghien : Arrivée de l'orgue Detlef Kleuker, que la Fabrique d 'église a acheté à l'église luthérienne de Bielefeld en Allemagne.

    Ce grand orgue, de 3 claviers et pédalier, composé de 47 jeux, sera inauguré dans les prochaines semaines. 

    Plusieurs concerts sont prévus, avec notamment un Concerto pour orgue et orchestre de Rheinberger, avec à l'orgue, Daniel Pandolfo (France).

     

    Newsletter

    À noter dès  à présent dans vos agendas, le samedi 3 décembre 2016, à 18h30, en la salle de l'Hôpital Notre-Dame à la Rose à Lessines, l'Orchestre Hainaut-Picardie interprétera le Stabat Mater de Pergolesi,  le Salve Regina de Scarlatti et le Concerto Grosso Op. 6, n° 9 de Haendel.

    Solistes Evelyne Bohen,  soprano et Martine Gaspar,  contralto.

    Ce concert sera suivi de notre soirée attendue par beaucoup, Les Saveurs Mélodieuses. Elle se tiendra dans le réfectoire de l'Hôpital Notre-Dame à la Rose, dès 19h45.  Possibilité de venir au concert ou au repas uniquement,  ou encore de passer toute la soirée dans cette ambiance conviviale bien connue. Le menu et le prix des places au concert et du repas seront communiqués prochainement.

     

    LE COIN DU POETE

    Enchantement de la nuit


    N'entends-tu pas couler les sources
    Au loin, entre les rochers et les fleurs,
    Vers les lacs paisibles de la forêt,
    Là où se dressent les statues de marbre
    Dans l'admirable solitude?
    Avec douceur,  du haut des montagnes,
    Éveillant les chants du plus lointain des jours,
    S'élève la nuit merveilleuse,
    Et de nouveau les vallons resplendissent,
    Comme si souvent dans tes rêves.

    Connais-tu, connais-tu la fleur, qui naît
    Dans le vallon étincelant de lune?
    De son bouton, à peine éclos,
    Sort et s'épanouit un corps brillant de jeunesse,
    Des bras éclatants, une bouche vermeille,
    Et les rossignols chantent,
    Et tout autour commencent à s'élever les plaintes,
    Écoute, blessé à mort par l'amour,
    Du fond des beaux jours disparus.

     

    Extrait du recueil Dernier retour de Joseph von Eichendorff